Bulletin d'information 02-08.03.2020

INFORMATIONS DE L'AGENCE D'INFORMATION DE RUSSIE

«SPUTNIK NEWS»

http://fr.sputniknews.com/

«FEMME POWER» EN AFRIQUE

PROJET SPÉCIAL POUR LA JOURNÉE INTERNATIONALE DES FEMMES

«Femme power»! La femme est source de vie, de courage, de force et de persévérance: c'est ce que les femmes africaines au pouvoir, qui décident aujourd'hui du futur de l'Afrique, ont affirmé à Sputnik dans ce projet spécial dédié à la Journée internationale des femmes. Elles représentent la République centrafricaine, le Burundi, le Mali, Sao Tomé-et-Principe et le Rwanda, et elles donnent leur définition de la femme africaine actuelle en pointant les problèmes qui nécessitent des solutions immédiates.

https://fr.sputniknews.com/afrique/202003081043213313-femme-power-en-afrique--projet-special/

Une secrétaire d'État française regrette le statu quo avec la Russie

12:03 07.03.2020

L'Union européenne doit élargir son dialogue avec la Russie et élargir ses domaines d'engagement, le statu quo n'étant pas satisfaisant, selon la secrétaire d'État chargée des Affaires européennes Amélie de Montchalin.

Intervenant vendredi 6 mars dans le cadre de l'Atlantic Council, un think tank américain spécialisé dans les affaires internationales, la secrétaire d'État chargée des Affaires européennes Amélie de Montchalin a évoqué en anglais, entre autres, les relations avec la Russie.

«Nous ne recherchons pas la confrontation… Nous devons nous engager davantage avec M.Poutine», a-t-elle déclaré.

Et de poursuivre: «Nous avons besoin d'un dialogue car l'isolement et l'indifférence mettront un terme à toutes les discussions que nous avons eues... C'est grave. Le statu quo n'est pas satisfaisant.»

Mme de Montchalin a décrit les relations occidentales avec la Russie comme «gelées» sur un large éventail de questions, y compris la Crimée, le Donbass et le cyberespace.

La Russie trop grande pour être isolée

«Si nous coupons la ligne de dialogue, si nous coupons le dialogue avec la Russie, alors nous isolons la Russie. Nous essayons de nous engager. Nous ne savons pas où cela va. Nous nous engageons pas à pas.… Notre point de vue est que nous ne pouvons pas placer en isolement une puissance aussi grande que la Russie», a-t-elle indiqué.

Elle a cependant signalé que le gouvernement français était déterminé à maintenir les sanctions de l'UE imposées à la Russie à la suite du conflit dans l'est de l'Ukraine et du référendum sur la réunification de la Crimée avec la Russie en 2014.

«Relancer un dialogue stratégique»

Intervenant lors de la Conférence sur la sécurité de Munich, Emmanuel Macron a estimé que la politique européenne de défiance menée ces dernières années envers la Russie était «totalement inefficace», prônant un dialogue plus actif afin de résoudre les différends.

 «Il y a un deuxième choix qui est d'être engageant et de relancer un dialogue stratégique parce qu'aujourd'hui on parle de moins en moins, on multiplie les conflits», a-t-il ajouté.

«Quartet pour le Proche-Orient»: Moscou prêt à travailler avec les pays de la région

17:19 03.03.2020

Afin de régler le conflit arabo-israélien, la Russie est disposée à coopérer au sein du «quartet pour le Proche-Orient» avec d'autres pays, en particulier avec ceux de la région, personne n'ayant jamais contesté le rôle d'une médiation internationale, a indiqué l'ambassadeur russe en Israël Anatoli Viktorov.

La Russie n'a pas d'objections à ce que les pays de la région rejoignent le «quartet pour le Proche-Orient» afin de régler le conflit arabo-israélien, a déclaré Anatoli Viktorov, ambassadeur russe en Israël, alors qu'il commentait ce mardi par vidéoconférence lors d'une table ronde au club de discussion international Valdaï l'«accord du siècle» proposé par Donald Trump.

«Il va sans dire que ce qui a été proposé n'est qu'une des visions. Toute vision unilatérale, surtout quand elle est assortie d'une tentative de l'imposer à l'une des parties intéressées - et les principales parties intéressées sont Israël et la Palestine, avec lesquels nous entretenons des relations d'amitié - doit tenir compte de leurs intérêts et préoccupations réciproques… Seul un dialogue direct entre les parties peut permettre de régler quoi que ce soit», a souligné le diplomate.

Il estime qu'à force d'attendre des initiatives, le quartet a ralenti quelque peu ses activités.

«Quoi qu'il en soit, personne n'a jamais contesté une médiation internationale qui peut évidemment jouer un grand rôle. Nous sommes prêts à travailler au format du quartet et n'avons pas d'objections à ce que d'autres États intéressés, et avant tout ceux de la région, le rejoignent pour contribuer à un dialogue direct israélo-palestinien afin de résoudre tous les problèmes», a fait savoir M.Viktorov.

L'«accord du siècle» proposé par Donald Trump

Le 28 janvier 2020, le Président des États-Unis a présenté un plan de paix connu sous le nom d '«accord du siècle». Celui-ci reconnaît Jérusalem comme capitale unique et indivisible d'Israël, et permet à l'État hébreu d'annexer les territoires palestiniens en Cisjordanie et d'étendre sa souveraineté à la vallée du Jourdain. Il propose par ailleurs la création d'un État palestinien démilitarisé, privé de tout contrôle sur ses frontières et son espace aérien. En tant que future capitale de la Palestine, le plan propose le village d'Abou Dis dans la banlieue est de Jérusalem.

Le projet américain a été rejeté par le Président palestinien Mahmoud Abbas qui a en plus annoncé la rupture de «toutes les relations» avec Israël et les États-Unis.

La Russie a déjoué 34 attentats en 2019

14:43 03.03.2020

Des membres de 78 cellules terroristes opérant en Russie planifiaient des attaques dans des établissements sociaux et contre les forces de sécurité de l'État, a fait savoir un haut responsable du Comité antiterroriste russe.

Les forces de sécurité russes ont déjoué 34 attentats en 2019, a déclaré Igor Kouliagine, directeur adjoint du Comité national antiterroriste, lors d'une conférence de presse tenue le 3 mars.

«En 2019, grâce aux actions coordonnées, les forces de sécurité ont réussi à prévenir au stade préparatoire la grande majorité des infractions de nature terroriste, à savoir 57, dont 34 actes terroristes», a-t-il déclaré.

Il affirme qu'en 2019, elles ont démantelé 78 cellules dont les membres prévoyaient de commettre des actes terroristes dans des établissements sociaux et de mener des attaques dont elles étaient la cible.

Igor Kouliagine a également souligné que lors de ces opérations, plus de 40 dirigeants terroristes, 241 militants et 606 complices avaient été interpellés en Russie.

Attentat déjoué à Saint-Pétersbourg

En décembre dernier, le Service fédéral de sécurité (FSB) a déjoué un attentat sur la base d'informations précédemment fournies par des Américains. Les agents du FSB avaient appréhendé deux personnes qui envisageaient de passer à l'acte pendant les vacances du Nouvel An dans des endroits très fréquentés de la ville de Saint-Pétersbourg.

INFORMATION DE LA CHAINE DE TELEVISION RUSSIA TODAY

http:/fr.rt.com

E-visas, Russie hors des sentiers battus : interview de la chef de l'agence russe du tourisme

2 mars 2020, 16:45

Zarina Dogouzova, 35 ans, est la patronne de l'Agence fédérale russe du tourisme. En visite à Paris pour prendre part à une réunion du groupe de travail dans le cadre du Conseil d'affaires franco-russe, elle a accordé une interview à RT France. De passage à Paris, fin février, à l'occasion d'une réunion du groupe de travail du Conseil d'affaires franco-russe, la patronne de l'Agence fédérale russe du tourisme, Zarina Dogouzova, a accepté d'accorder une interview à RT France. L'occasion d'évoquer les dernières dispositions de la Russie pour attirer d'avantages de touristes internationaux et français notamment .  Si aujourd'hui elle cite le chiffre de 180 000 de touristes français ayant visité la Russie au cours des neufs premiers mois de l'année 2019, Zarina Dogouzova se veut toutefois plus ambitieuse. Tout en reconnaissant que pour des raisons historiques les touristes russes sont plus nombreux à se rendre en France, elle fixe l'objectif de ramener le flux des d'échanges touristiques (les Français allant en Russie et les Russes visitant la France) à 1 million de personnes.

https://francais.rt.com/international/71833-e-visas-russie-hors-sentiers-battus-interview-de-la-chef-agence--russe-tourisme-zarina-dogouzova

INFORMATIONS OFFICIELLES

DU MINISTERE DES AFFAIRES ETRANGERES DE LA FEDERATION DE RUSSIE

http://fr.mid.ru/fr/main_fr

Sur la création du Comité sur les questions d'éthique relatives à l'intelligence artificielle auprès de la Commission de la Fédération de Russie pour l'Unesco

4 mars 2020 13:22

Communiqué de presse

Jeudi 27 février au Ministère des Affaires étrangères de la Fédération de Russie s'est tenue la réunion constitutive du  Comité sur les questions d'éthique relatives à l'intelligence artificielle auprès de la Commission de la Fédération de Russie pour l'Unesco. L'objectif de la création de cet organe consultatif ouvert est la formation d'une position coordonnée de la Russie sur la participation à l'élaboration de cadres normatifs universels dans le domaine de l'éthique de l'utilisation des technologies d'intelligence artificielle sur la principale plateforme de l'Unesco.

Le Comité rassemble des représentants de ministères et institutions compétents russes, des chercheurs et des spécialistes émérites dans le domaine des technologies numériques, ainsi que des responsables de structures scientifiques, éducatives et commerciales, dont certains participent à la rédaction de la Stratégie nationale de développement de l'intelligence artificielle d'ici 2030. L'académicien de l'Académie des sciences de Russie Alexandre Koulechov, recteur de l'Institut de la science et de technologies de Skolkovo, a été élu président du Comité. Le secrétaire exécutif est le directeur du Centre Skoltech pour les technologies de calcul scientifiques et d'ingénierie pour le traitement des mégadonnées Maxim Fedorov, qui a été inclus, sur décision de la Directrice générale de l'Unesco Audrey Azoulay, au groupe de travail d'experts de l'Unesco pour préparer le projet de recommandations en matière d'éthique de l'intelligence artificielle.

Les participants à la réunion étaient unanimes sur le fait que le développement exponentiel de l'intelligence artificielle, notamment de l'apprentissage machine, l'intensification de leur utilisation dans la vie quotidienne et les risques associés d'utilisation illégale de ces technologies nécessitaient une réflexion minutieuse au niveau national et international. A cet égard, les priorités fixées dans le travail du Comité sont la promotion à l'Unesco des approches russes concernant l'éthique de l'intelligence artificielle et l'activité éducative appropriée en Russie et à l'étranger.

Déclaration du Ministère des Affaires étrangères de la Fédération de Russie à l'occasion du 50e anniversaire de l'entrée en vigueur du Traité sur la non-prolifération des armes nucléaires

5 mars 2020 09:30

Le Traité sur la non-prolifération des armes nucléairesarmes nucléaires (TNP). 

Ce Traité a apporté une contribution inestimable à la garantie de la sécurité internationale et à la prospérité des États et des peuples du monde entier.

Depuis 50 ans, le TNP contient le risque de prolifération des armes nucléaires, garantit le développement de la coopération internationale dans le nucléaire civil et assure une progression par étapes vers le désarmement nucléaire. L'équilibre de ces trois composantes est le gage de la viabilité du Traité.

Au cours de son existence, le TNP est devenu un instrument de droit international pratiquement universel, l'une des bases de l'ordre mondial contemporain. Sa prolongation pour une durée indéterminée en 1995 a marqué une étape importante.

Il est évident que le TNP est dans l'intérêt de tous les pays, aussi bien nucléaires que non nucléaires. Le Traité est primordial pour renforcer la confiance dans le monde, garantir la stabilité à l'échelle mondiale. Le maintien et le renforcement de son efficacité relèvent de la responsabilité de tous les États membres devant les générations futures.

En tant qu'État membre du TNP et l'un de ses dépositaires, la Fédération de Russie respecte rigoureusement tous les termes du Traité. Elle réduit progressivement son arsenal nucléaire et diminue le rôle de l'arme nucléaire dans la politique nationale de défense. Elle apporte son soutien à d'autres États membres dans le cadre du développement du nucléaire civil et partage avec eux son expérience unique. Elle contribue au renforcement du système de garanties de l'AIEA assurant une vérification fiable de l'accomplissement, par les États, de leurs engagements dans le cadre du Traité.

Le 27 avril à New York s'ouvrira la Conférence d'examen du TNP. Nous sommes convaincus que la confirmation de l'attachement de tous les membres aux objectifs du Traité et à leurs engagements dans ce cadre doit en être l'élément central. La Russie est prête à une interaction active avec tous les pays intéressés pour un déroulement réussi de la Conférence.

INFORMATIONS DU SITE «RUSSIA BEYOND THE HEADLINES FR»

https://fr.rbth.com/

La Russie invente un masque médical innovant avec purificateur d'air

03 MARS 2020

Une compagnie russe a annoncé avoir mis au point des masques antimicrobiens d'un tout nouveau genre. Une nouvelle qui tombe à point, dans un contexte de propagation mondiale du coronavirus.

Les spécialistes de l'entreprise russe de construction d'appareils Ramenski ont dévoilé leur premier lot expérimental de masques respiratoires antimicrobiens innovants, dotés d'un purificateur d'air par photocatalyse. Il s'agit là d'une première au monde, apprend-on sur le site de la société d'État russe Rostec, à laquelle appartient cette compagnie. 

Selon ses concepteurs, cet équipement individuel permet de retenir les impuretés nuisibles, puis de les décomposer en eau et en dioxyde de carbone sous l'influence de rayons ultraviolets. Ainsi, l'invention des chercheurs russes est efficace contre tout type de micro-organismes et peut également protéger son porteur contre les virus dangereux se propageant par voies respiratoires.

Comme l'a expliqué le directeur général adjoint de l'entreprise, Vladimir Zverev, actuellement, les masques peuvent être fabriqués de deux manières. Dans le premier cas, un régénérateur est utilisé pour alimenter le rayonnement ultraviolet intégré. Dans le second, les masques avec filtre photocatalytique retiennent les impuretés nocives à leur surface, et doivent après usage être placés pour 8 heures dans une boîte de décontamination spéciale afin de pouvoir être utilisés à nouveau. 

« Des clients potentiels issus du milieu de la médecine et de l'industrie sont déjà intéressés par ce produit », a-t-il par ailleurs déclaré, ajoutant que ces masques peuvent être utilisés dans des conditions difficiles telles qu'en hôpital de maladies infectieuses ou lors de la fabrication de produits chimiques.

À noter que cette nouvelle survient sur fond de propagation mondiale du coronavirus. En Russie, ont à ce jour été comptabilisés six cas de contamination au COVID-19 : deux ressortissants chinois, trois passagers russes du navire de croisière Diamond Princess, ainsi qu'un citoyen russe de retour d'un séjour en Italie. Plusieurs dizaines d'individus susceptibles d'avoir contracté la maladie font également l'objet d'une hospitalisation ou d'une mise en quarantaine à domicile.