Bulletin d'information 14 janvier 2021

Poutine décrète une vaccination de masse contre le Covid
 à partir de la semaine prochaine


Vladimir Poutine a annoncé que la campagne de vaccination de masse de la population contre le Covid-19 débuterait dès la semaine prochaine, à l'aide du vaccin russe Spoutnik V. «Aujourd’hui l’expérience le montre : il est tout à fait évident [que le vaccin russe Spoutnik V] est, à mon avis, le meilleur du monde», a commenté Vladimir Poutine, poursuivant : «Aucun autre médicament de ce genre ne fait preuve de ce niveau de protection et de sécurité. C’est une réussite indiscutable.» 

Les chiffres publiés quotidiennement par les autorités russe font état de 3,42 millions de personnes contaminées depuis le début de la pandémie, et plus de 62 000 décès. Ces statistiques ne recensent que les morts dont la cause directe est le coronavirus, après autopsie. La vaccination de la population russe à l'aide du Spoutnik V avait déjà commencé début décembre, à l'adresse des populations jugées prioritaires, notamment les personnes âgées et le personnel médical et scolaire. Les catégories autorisées à recevoir le Spoutnik V ont ensuite été progressivement élargies. 

Le 13 janvier, Vladimir Poutine a demandé à ce que les «infrastructures appropriées soient prêtes» pour augmenter la production du vaccin. Des lots du vaccin russe ont par ailleurs été envoyés dans plusieurs pays, notamment en Biélorussie, en Serbie et en Argentine. Au total, plus de 50 pays ont demandé à acheter quelque 1,2 milliard de doses de Spoutnik V, a précisé le Fonds russe d'investissements directs, qui finance le développement du vaccin. Les doses destinées à la distribution internationale seront produites en Inde, au Brésil, en Chine, en Corée du Sud et dans d'autres pays, tandis que la Russie se concentrera sur la conduite de sa propre campagne de vaccination à grande échelle.


Moscou et Riyad discutent de la production du vaccin Spoutnik V
 en Arabie saoudite

Moscou et Riyad étudient les possibilités de mener la phase 3 des essais du vaccin russe contre le Covid-19 Spoutnik V en Arabie saoudite, ainsi que d’en lancer la production, a déclaré le 13 janvier le Ministère russe des Affaires étrangères. «Le Fonds russe d’investissements directs (RFPI) et les ministères saoudiens concernés poursuivent leur travail en vue d’organiser la phase III des essais cliniques du vaccin russe Spoutnik V, ainsi que de lancer la production du vaccin dans le royaume», a indiqué le Ministère. Le communiqué a été publié à la veille d’une visite à Moscou du Ministre saoudien des Affaires étrangères, Faisal ben Farhan al-Saoud, et d’entretiens avec son homologue russe, Sergueï Lavrov.

En septembre dernier, Vladimir Poutine et le roi saoudien Salmane ont déjà discuté des perspectives de la production conjointe du vaccin russe contre le coronavirus lors d’une conversation téléphonique à l’occasion du sommet du G20 présidé actuellement par l'Arabie saoudite.


La pandémie force la Russie à suspendre la délivrance du visa électronique

La délivrance du visa électronique pour la Russie, disponible pour les citoyens de 52 pays et censé couvrir, à partir de janvier 2021, l’ensemble du territoire fédéral, a été provisoirement suspendue en raison de la pandémie de coronavirus, informe sur son site le département consulaire du ministère russe des Affaires étrangères. 

« Dans le but d’assurer la sécurité de l’État, de protéger la santé de la population et d’empêcher la propagation du nouveau virus sur le sol de la Fédération de Russie, la délivrance du visa électronique est suspendue jusqu’à nouvel ordre du gouvernement », indique le communiqué.

En juillet 2020, la chambre basse du parlement russe a adopté la loi portant création du visa électronique à partir du 1er janvier 2021. Contrairement au projet pilote, qui ne concernait que le District fédéral extrême-oriental, Saint-Pétersbourg ainsi que les régions de Leningrad et de Kaliningrad et ne prévoyait pas de déplacement en dehors de ces sujets de la Fédération, il a été décidé d’ouvrir aux citoyens de 52 pays, dont la France, l’accès à l’ensemble du territoire russe. La durée du séjour a en outre été prolongée à 16 jours.