Bulletin d'information 17-23.02.2020

INFORMATION DE LA CHAINE DE TELEVISION RUSSIA TODAY

http:/fr.rt.com

Lavrov espère que les idées de Macron «pénétreront dans la tête de l'OTAN»

17 févr. 2020, 18:38

A l'issue de la Conférence de Munich sur la sécurité, le chef de la diplomatie russe a exprimé l'espoir que l'Alliance nord-atlantique entendrait les propos du président français sur la nécessité d'un dialogue avec la Russie.

Moscou espère que les propos du président français Emmanuel Macron sur la nécessité d'un dialogue avec la Russie «pénétreront dans la tête de l'OTAN». C'est ce qu'a déclaré le ministre russe des Affaires étrangères lors d'une conférence de presse à l'issue de la Conférence internationale sur la sécurité qui a eu lieu à Munich, en Allemagne. 

«Quand nos collègues de l'OTAN disent qu'ils sont prêts à dialoguer avec la Russie, ils trichent. Ils sont ouverts à un "dialogue" qu'ils interprètent comme des critiques à notre égard, principalement au sujet de l'Ukraine. Le Conseil OTAN-Russie, dont ils font tant la promotion maintenant, ne s'est pas réuni une seule fois sans une tentative de nous imposer, sous forme d'ultimatum, une discussion sur la problématique ukrainienne», a expliqué le ministre russe. 

Il a également rappelé que l'OTAN avait cessé toute forme de coopération avec la Russie, y compris dans le domaine de la lutte contre le terrorisme en Afghanistan. En outre, d’après le ministre, l'organisation n'a pas répondu aux propositions spécifiques de Moscou, en particulier, visant à déplacer les exercices des forces russes et de l'OTAN à une distance convenue de la ligne de contact.

«Dans ces conditions, bien sûr, nous aimerions beaucoup voir les idées que le président Macron a exprimées plus d'une fois faire leur chemin dans la tête de l'OTAN, afin qu'on puisse comprendre à quel point [l'Alliance nord-atlantique] est vraiment malade, ou au contraire en bonne santé», a conclu le ministre russe des Affaires étrangères. La dernière remarque fait elle aussi référence à des propos tenus par le président français en novembre dernier lors d'un entretien accordé à The Economist. Dans cette interview, Emmanuel Macron avait été très critique vis-à-vis l'OTAN, affirmant notamment que celle-ci était «en état de mort cérébrale». 

Durant son discours du 15 février, le chef d'Etat français a en effet abordé de façon plus large les relations entre pays européens et la Russie. Il s'est ainsi montré satisfait d'une «nouvelle dynamique» marquant selon lui ces relations, mettant notamment en avant la réactivation du dialogue au format Normandie ou encore les récentes libérations de prisonniers réciproques entre la Russie et l'Ukraine. Prônant un «dialogue exigeant» avec la Russie, Emmanuel Macron a expliqué ne rien vouloir céder à Moscou «sur les conflits gelés», mais a suggéré de «réengager un dialogue stratégique». «C'est un chemin crédible», a-t-il souligné après avoir dressé un constat amer des récentes politiques de sanctions antirusses.

INFORMATIONS DE L’AGENCE D’INFORMATION DE RUSSIE

«SPUTNIK NEWS»

http://fr.sputniknews.com/

Poutine évoque la mise au point d’une «arme du futur» en Russie

16:47 23.02.2020

La Russie poursuivra la modernisation de son armée et de sa flotte, en les équipant des armements et matériels les plus performants, a déclaré le Président Vladimir Poutine lors d’une soirée solennelle à l’occasion du Jour du défenseur de la patrie.

Les autorités se proposent, à l’avenir également, de renforcer le potentiel des troupes stratégiques et de doter toutes les armes des dispositifs les plus modernes, y compris de systèmes hypersoniques et à laser, ainsi que de systèmes de haute précision, a indiqué le chef d’État russe, intervenant dimanche 23 février à la soirée solennelle consacrée au Jour du défenseur de la patrie.

Garantir la sécurité de la Russie à long terme

Vladimir Poutine a souligné que de nombreux types d'armes russes n'avaient pas d'équivalents dans le monde.

«Pour bien des échantillons prometteurs, et cela concerne pratiquement une "arme du futur", nous avons déjà passé l’étape des essais à leur mise en service en état d’alerte permanent», a-t-il précisé.

Comme l’a souligné le Président, tous ces armements sont destinés à garantir la sécurité de la Russie à long terme.

L'histoire du Jour du défenseur de la patrie remonte à l'époque soviétique, où cette fête a d'abord été appelée Jour de l'armée et de la marine de l'Union soviétique, puis Jour de l'Armée rouge.

Des archéologues français envisagent de participer à des fouilles d’envergure en Crimée

16:00 19.02.2020

Un groupe de Français participera en juin 2020 à des fouilles archéologiques en Crimée, centrées sur la période de la guerre de Crimée, a annoncé le président de la Fondation franco-russe des initiatives historiques, Pierre Malinowski.

Un projet historique d’envergure sera mené en Crimée en juin 2020. Il inclura des experts français qui se rendront sur la péninsule pour la première fois, a indiqué Pierre Malinowski, président de la Fondation franco-russe des initiatives historiques, lors de sa rencontre le 19 février avec le chef de la République de Crimée, Sergueï Axionov, selon le service de presse de ce dernier.

D’après M.Malinowski, il s’agira de fouilles archéologiques liées à la période de la guerre de Crimée. Elles auront lieu dans la vallée du fleuve Alma.

Établir «la vérité historique»

Pour sa part, Sergueï Axionov a dit avoir soutenu le projet en promettant de faire le maximum pour faciliter les fouilles.

«Nous sommes intéressés à établir la vérité historique, c’est pourquoi nous allons apporter notre appui», a-t-il dit, toujours cité par son service de presse.

La Guerre de Crimée

La Guerre de Crimée a duré de 1853 à 1856. Elle a opposé l’Empire russe à une coalition composée de l’Empire ottoman, de la France, du Royaume-Uni et du royaume de Sardaigne.

La Russie et le Qatar passent aux échanges sans visa pour les touristes

07:43 21.02.2020

Un régime d’échanges sans visa entre la Russie et le Qatar entre en vigueur le 23 février pour les touristes des deux pays, a annoncé le ministère russe des Affaires étrangères.

La Russie et le Qatar ont décidé de passer aux échanges touristiques sans visa à partir du 23 février, a déclaré jeudi 20 février le ministère russe des Affaires étrangères.

Conformément à l’accord bilatéral, les citoyens des deux pays «qui n'ont pas l'intention de travailler, d'étudier ou de résider sur le territoire de l’autre État» sont exemptés de l'obligation de visa, a expliqué le ministère.

Le temps de leur séjour ne doit pas être supérieur à 90 jours sur toute une période de 180 jours.

La Russie devient une destination de plus en plus populaire au Qatar grâce à la suppression du régime des visas et à sa promotion sur le marché touristique de ce pays, a déclaré à Sputnik Maïa Lomidze, directrice exécutive de l’Association des tour-opérateurs de Russie.

INFORMATIONS OFFICIELLES

DU MINISTERE DES AFFAIRES ETRANGERES DE LA FEDERATION DE RUSSIE

http://fr.mid.ru/fr/main_fr

Extraits de la conférence de presse de Maria Zakharova, porte-parole du Ministère des Affaires étrangères de la Fédération de Russie, Moscou, 20 février 2020

20 février 2020 21:01

Sur la situation des citoyens russes à bord du navire de croisière Diamond Princess

Nous vous informons régulièrement, notamment au niveau de nos missions à l'étranger, que la mission prioritaire de notre ministère est actuellement d'établir et de maintenir les contacts avec les citoyens russes qui se trouvent à l'étranger, dans les pays qui ont déjà identifié et combattent le virus ou qui n'ont encore enregistré aucun cas, ce qui ne signifie pourtant pas qu'il ne nous faut pas établir des liens et maintenir des contacts. C'est pourquoi, je demande régulièrement à ceux qui partent à l'étranger de faire attention aux pages officielles de nos missions, à leurs sites, aux téléphones verts disponibles. Dans ce contexte, sans répéter ce que disent les pages de nos ambassades sur les réseaux sociaux, je voudrais m'arrêter sur la situation des citoyens russes qui se trouvent à bord du navire de croisière Diamond Princess.

Nous suivons attentivement les mesures entreprises par le gouvernement japonais en raison de la propagation du coronavirus parmi les passagers et les membres d'équipage du navire. Selon nos informations, la situation est tout sauf optimiste. Le nombre de personnes infectées a augmenté de 60 fois depuis 14 jours. Aujourd'hui, le coronavirus a été diagnostiqué chez 79 passagers. Autrement dit, le total des malades atteint 621 personnes. Il y a eu malheureusement deux morts. Ces informations ont déjà été publiées par les médias. 

L'Ambassade russe au Japon maintient dès le début du quarantaine les contacts avec les Russes qui se trouvent à bord du navire (il s'agit de 24 personnes). Un citoyen russe a été transféré à un établissement médical spécialisé de la ville Okazaki (préfecture d'Aichi). Son épouse a été hospitalisée avec lui compte tenu du risque élevé de contamination. Nous maintenons des contacts réguliers avec eux et leurs médecins traitants. Selon les dernières informations, les tests ont établi une réaction positive de deux autres citoyens russes qui seront bientôt hospitalisés.

Comme on le sait, les Japonais ont annoncé le 19 et le 20 février la fin de la quarantaine de six citoyens russes. Ils ont reçu des certificats confirmant l'absence du coronavirus et l'accomplissement de la quarantaine de 14 jours. Ils ont été hébergés dans des hôtels avec le soutien de l'Ambassade.

L'Ambassade russe au Japon maintient ses contacts avec les passagers russes du navire qui se sont retrouvés dans une situation difficile, elle est prête à leur offrir tout le soutien nécessaire dans le règlement des questions consulaires et de visa.

Je voudrais profiter de ma rencontre d'aujourd'hui avec la presse pour appeler les citoyens russes à contacter nos ambassades. Je répète: il existe des numéros verts, des pages sur les réseaux sociaux, des sites contenant tous les contacts. S'ils ont besoin de l'aide, du soutien ou des réponses, ils peuvent accéder à n'importe quelles informations capables de les aider dans cette situation difficile. Je voudrais encore une fois attirer votre attention à l'application spéciale: Assistant à l'étranger. Je vous prie de non seulement y faire attention, mais aussi de l'utiliser activement.

INFORMATIONS DU SITE «RUSSIA BEYOND THE HEADLINES FR»

https://fr.rbth.com/

Quels sont les principaux pays importateurs d’automobiles russes?

20 FÉVR 2020

En 2019, le nombre de véhicules légers vendus par la Russie à l’étranger a cru de 16,7% par rapport à l’année précédente, pour atteindre 109 400, a déclaré au journal AIF Veronika Nikichina, directrice générale du Centre d'exportation russe.

« Quant aux recettes, elles ont augmenté de 23,6%. Ce qui veut dire que des modèles plus chers qu’avant sont livrés à l’étranger », a-t-elle déclaré.

Parmi les plus grands acquéreurs des véhicules russes figurent le Kazakhstan, la Biélorussie, l’Ouzbékistan, mais aussi « la République tchèque et même l’Allemagne », explique Mme Nikichina.

Par ailleurs, indique l’édition, les livraisons de véhicules étrangers assemblés en Russie, dont les Renault et Nissan, ont également augmenté.

Forbes dévoile le nom de la nouvelle femme la plus riche de Russie

20 FÉVR 2020

Tatiana Bakaltchouk, co-fondatrice et propriétaire de Wildberries, ce magasin de vente en ligne d’une large gamme d’articles allant des vêtements aux produits ménagers, domine la liste des femmes les plus riches de Russie, d’après Forbes, qui évalue sa fortune à 1,4 milliards de dollars.

Ainsi, cette femme d’affaires de 44 ans détrône Elena Batourina, veuve de l’ex-maire de Moscou Iouri Loujkov, qui occupait la première ligne du classement de Forbes depuis 2004.

Bakaltchouk a fait son entrée dans ce palmarès en 2018, lorsque sa fortune était estimée à 600 millions de dollars. En 2019, le magazine évoquait déjà le chiffre d’un milliard de dollars.

Fondé en 2004 par Vladislav et Tatiana Bakaltchouk, la boutique en ligne a élargi depuis son rayon d’action, arrivant sur les marchés de quatre pays de l’ex-URSS – l’Arménie, la Biélorussie, le Kazakhstan et le Kirghizstan.

Célébration de la Maslenitsa: à Moscou, le Mardi Gras s’internationalise

19 FÉVR 2020

Cette année, le festival Maslenitsa de Moscou, organisé en prévision de la semaine du Mardi Gras tombant cette année du 24 février au 1er mars, attirera pour la première fois des saltimbanques étrangers, informe l’agence d’informations Moskva.

« Nous avons invité des gars de Bulgarie, de Hongrie, d’Italie, viendront des troupes qui se déguisent et transmettent leurs traditions de célébration [de cette fête] de génération en génération. Pour la première fois, viendront des gens de Sardaigne. [...] Il y aura plus de 200 personnes déguisées, c’est la première fois qu’un groupe aussi important se rassemblera à l’occasion de cette fête (à Moscou, ndlr) », cite l’agence les propos d’Alexeï Ovtcharneko, partenaire de l’agence Ratobory, spécialisée dans les projets historiques.

Il espère que la tradition d’inviter les représentants d’autres cultures célébrant aussi l’avènement du printemps s’enracinera.

Non seulement les invités familiariseront le public moscovite avec leur culture, mais animeront également des ateliers.

Le festival Maslenitsa de Moscou se déroule dans le cadre des Saisons de Moscou et se tiendra du 21 février au 1er mars sur des places et dans des parcs de la capitale russe.