Bulletin d'information 20 - 26.07.2020

BULLETIN D’INFORMATION

(20 – 26/07/2020)


INFORMATION DE LA CHAINE DE TELEVISION RUSSIA TODAY

http:/fr.rt.com

Réduction de la pauvreté, durée de vie : Poutine fixe des objectifs sociaux à la Russie pour 2030

21 juil. 2020, 18:58

Le président russe a signé, ce 21 juillet, un décret sur les projets de développement du pays, avec pour horizon 2030. Parmi les principaux objectifs listés : la réduction de la pauvreté et l'augmentation de la durée de vie. 

Le décret sur les objectifs de développement de la Russie d'ici 2030, signé par Vladimir Poutine ce 21 juillet, indique les priorités de l'exécutif en matière de développement social, économique et environnemental. C'est ainsi que le président russe a cité la réduction de la pauvreté, l'augmentation de l'espérance de vie à 78 ans, la croissance démographique et l'amélioration générales des conditions de vie. 

Plus spécifiquement, selon le décret publié par le Kremlin, la Russie ambitionne de réduire le niveau de pauvreté de moitié par rapport à 2017.

Dans le domaine économique, le président a fixé comme objectif une croissance du PIB supérieure à la moyenne mondiale, l'augmentation du nombre d’entrepreneurs dans le pays et un accroissement des exportations de biens n'appartenant pas au secteur énergétique. En matière écologique, la Russie, signataire de l'accord de Paris sur le climat, entend réduire de moitié les émissions des polluants ayant un fort impact négatif sur l'environnement et la santé. Elle veut aussi éliminer les productions qui nuisent à l'écologie : celles de la Volga, du Baïkal et du lac Teletskoïe ainsi qu'assurer le tri de 100% des déchets, a relevé l'agence RIA Novosti. 

Certains de ces objectifs avaient déjà été annoncés par Vladimir Poutine en 2018 à l'horizon de 2024, pour son nouveau mandat de chef d'Etat (quatrième au total et deuxième consécutif). Mais les espoirs affichés par le pays de redresser son économie ont fondu comme neige au soleil avec la crise pétrolière et la pandémie de coronavirus. «Les conditions économiques internationales sont très, très défavorables, et ces objectifs ambitieux sont fixés malgré cela», a déclaré le porte-parole du Kremlin Dmitri Peskov lors d'un point presse, le 21 juillet. Le Kremlin a également justifié par la crise mondiale l'abandon de l'objectif 2018 qui était de faire entrer la Russie parmi les cinq premières économies mondiales. «Les objectifs doivent être réalistes, atteignables», a précisé Dmitri Peskov.

Selon l’assistant de Vladimir Poutine et ancien ministre russe du Développement économique, Maksim Orechkine, le décret présidentiel détermine le développement de la Russie dans les décennies à venir. Il reflète aussi les amendements à la Constitution russe adoptés à la suite du référendum national. 


Saint-Pétersbourg : un défilé militaire naval organisé pour la Journée de la marine russe 

26 juil. 2020, 09:46

Saint-Pétersbourg : un défilé militaire naval organisé pour la Journée de la marine russe 26 juil. 2020, 09:46 Comme chaque année, la Journée de la marine russe est l'occasion d'un grand défilé militaire regroupant des navires de guerre, des avions et des hélicoptères de la marine. Avec RT France, suivez en direct l’événement depuis Saint-Pétersbourg.

En savoir plus sur RT France:

https://francais.rt.com/international/77185-saint-petersbourg-parade-navale-organisee-pour-la-journee-de-la-marine-russe


Moscou va rembourser partiellement les vacances des citoyens russes restant dans leur pays en 2020 

22 juil. 2020, 16:36- Avec AFP

Compte tenu de la situation sanitaire, le Premier ministre russe a annoncé que Moscou allait subventionner partiellement les vacances de ses concitoyens qui restent en Russie au lieu de partir à l'étranger en 2020.

Moscou va subventionner les vacances de certains Russes : ceux-ci restent dans leur pays au lieu de partir à l'étranger en 2020, d'après une annonce le 22 juillet du Premier ministre, Mikhaïl Michoustine. La décision a été prise pour promouvoir le tourisme intérieur alors que les frontières du pays sont fermées en raison de la pandémie de coronavirus.

En mai, Mikhaïl Michoustine avait déjà appelé ses concitoyens, grands amateurs de plages étrangères l'été venu, à passer leurs vacances en Russie, estimant que c'était «mieux et moins dangereux». «Le gouvernement a décidé d'octroyer 15 milliards de roubles (environ 184 million d'euros au taux actuel) pour le développement du tourisme intérieur», a-t-il précisé le 22 juillet dans un discours devant les députés de la Douma, la chambre basse du Parlement. 

Selon lui, cet argent servira notamment à rembourser une partie du voyage des Russes passant leurs vacances 2020 dans leur pays. «Le montant du remboursement va se situer entre 5 000 et 15 000 roubles (entre 61 et 184 euros) en fonction du voyage» acheté par les Russes, a détaillé le Premier ministre. 

L'Association russe des tour-opérateurs a précisé dans un communiqué que le remboursement se fera uniquement en cas d'achat de voyage organisé d'au moins cinq nuits payé par une carte bancaire Mir, soit la concurrente russe Visa et de Mastercard. Ces remboursements sont envisagés à partir du mois d'août, pour des voyages dont le prix est d'au moins 25 000 roubles (307 euros), selon la même source. 

Les vols intérieurs ont largement repris en Russie depuis le 1er juin. Au début du mois, les autorités russes ont annoncé une réouverture partielle des frontières, notamment pour des motifs médicaux, mais une reprise de vols internationaux fait toujours l'objet de discussions entre les autorités sanitaires, aériennes et le gouvernement russe, sans toutefois se concrétiser. 

La Russie a officiellement recensé à ce jour 789 190 cas de coronavirus et 12 745 décès. 


INFORMATIONS DE L’AGENCE D’INFORMATION DE RUSSIE

«SPUTNIK NEWS»

http://fr.sputniknews.com/

Un autre vaccin russe obtient le feu vert pour les essais cliniques

22:10 24.07.2020

Un vaccin contre le Covid-19 développé par le Centre national russe de recherche en virologie et biotechnologie Vector a reçu l’approbation pour passer aux essais cliniques, selon le service de presse de l'agence sanitaire russe Rospotrebnadzor. Les tests d'un autre vaccin russe viennent de s'achever.

Désormais détenteur de l’autorisation d'effectuer des essais cliniques pour son vaccin contre le coronavirus, le Centre national russe de recherche en virologie et biotechnologie Vector procèdera à l’étape suivante, a fait savoir le service de presse du Service fédéral de surveillance de la protection des droits des consommateurs et du bien-être humain (Rospotrebnadzor).

«Les premiers volontaires seront vaccinés le 27 juillet», a-t-il indiqué.

Selon le Premier ministre russe, Mikhaïl Michoustine, le médicament contre le nouveau coronavirus en Russie a été développé par 17 organisations scientifiques, il y a plus de 26 types de vaccins. Pour sa part, la vice-Première ministre Tatiana Golikova a qualifié Vector de leader de l'industrie.

D’autres vaccins

Le lundi 20 juillet, les essais cliniques d'un autre vaccin que le ministère de la Défense a développé avec le Centre national de recherche en épidémiologie et microbiologie Gamaleïa étaient achevés. Un deuxième groupe de 20 volontaires est déjà sorti de l'hôpital militaire.

Chacun d'entre eux a produit une réponse immunitaire, sans effets secondaires ni complications. Une fois que les spécialistes auront analysé les résultats des tests et étudié les données des examens, le médicament sera enregistré par l'État.

Au total, 800.849 contaminés par le nouveau coronavirus ont été signalés en Russie et 13.046 sont décédés des suites de la maladie, d'après les chiffres officiels.


La Russie reprend ses liaisons aériennes internationales à partir du 1er août

13:30 24.07.2020

Le Premier ministre a déclaré ce 24 juillet que la Russie reprendrait ses liaisons aériennes internationales à partir du 1er août. Dès cette date les vols seront repris avec le Royaume-Uni à Londres, avec la Tanzanie, à Zanzibar, avec la Turquie, à Ankara et Istanbul, et dès le 10 août avec Antalya, Bodrum et Dalaman.

La Russie reprend ses liaisons aériennes internationales à partir du 1er août, a déclaré ce 24 juillet le Premier ministre Mikhaïl Michoustine.

«Il a été décidé de reprendre le service aérien international, alors que nous sommes guidés par la situation épidémiologique, les taux de morbidité, les principes de réciprocité», a déclaré le Premier ministre.

Il a annoncé que les vols internationaux reprendront en partance des aéroports de Moscou, de la région de Moscou, de Saint-Pétersbourg et de la ville de Rostov-sur-le-Don.

Tatiana Golikova, vice-présidente du gouvernement russe, a déclaré à la chaîne Rossiya 24 que la liaison aérienne reprendrait avec la Tanzanie, à Zanzibar, avec la Turquie, à Ankara et Istanbul, dès le 1er août et dès le 10 août à Antalya, Bodrum et Dalaman, ainsi qu'avec le Royaume-Uni à Londres dès le 1er août également.

Mme Golikova a souligné que ceux qui arriveront au Royaume-Uni devront, selon les exigences du pays, passer une quarantaine de 14 jours.

La vice-présidente du gouvernement a ajouté également qu'à l'arrivée en Russie, les citoyens étrangers devront présenter un résultat négatif de test de coronavirus daté de pas moins de 72 heures.

30 pays potentiellement concernés

Les autorités aériennes russes négocient la réouverture des liaisons avec environ 30 pays, a déclaré le ministre russe des Transports, Evgueni Ditrikh.

«Les travaux visant à élargir la géographie des destinations internationales ouvertes se poursuivent. Maintenant, nous avons environ 30 pays avec lesquels les autorités aéronautiques négocient», a-t-il précisé ce 24 juillet à la chaîne Rossiya 24.


Un nouveau record de temps de vol établi par un cargo spatial russe

22:32 23.07.2020

Un nouveau record de temps de vol a été établi ce jeudi 23 juillet par un vaisseau spatial russe Progress МS-15 qui a atteint la station spatiale internationale (ISS) en 3 heures, 18 minutes et 31 secondes, selon le service de presse de l’agence spatiale russe Roscosmos.

Un cargo spatial Progress МS-15 a établi un record de temps de vol vers la station spatiale internationale (ISS), a appris Sputnik auprès du service de presse de l’agence spatiale russe Roscosmos.

«Le vol a duré 3 heures, 18 minutes et 31 secondes. Un nouveau record a été établi», a-t-il été détaillé.

Précédents records

Pour rappel, le dernier record était détenu par le vaisseau cargo précédent Progress МS-14 et était de 3 heures, 20 minutes et 15 secondes.

Le pénultième avait été établi par le MS-12. Lequel était arrivé à l’ISS en 3 heures, 18 minutes et 30 secondes. Toutefois, Roscosmos a expliqué que le temps avait alors été calculé de manière inexacte et le vaisseau s’est vu déchu de son titre.

https://fr.sputniknews.com/international/202007231044150537-un-nouveau-record-de-temps-de-vol-etabli-par-un-cargo-spatial-russe/


La cathédrale orthodoxe russe de Nice est candidate au concours du «Monument préféré des Français» - vidéo

10:44 22.07.2020

La cathédrale russe orthodoxe Saint-Nicolas à Nice fait partie des 14 lieux sélectionnés pour le «Monument préféré des Français». Le concours se déroule du 6 et 26 juillet et fera l’objet d’une grande émission animée par Stéphane Bern sur France 3.

Cette année, le titre de «Monument préféré des Français» est revendiqué par 14 nominés, dont fait partie un édifice orthodoxe russe. La cathédrale Saint-Nicolas à Nice a en effet été sélectionnée pour participer au concours, lequel se tient du 6 au 26 juillet. Il ne reste donc que quelques jours aux internautes pour voter pour leur monument favori.

«Ce joyeux architectural fait rayonner Nice et est une richesse nationale», a commenté sur Facebook le maire de Nice, Christian Estrosi, partageant des prises de vues au drone de la cathédrale. Il s’agit du seul monument de la région Provence-Alpes-Côte d’Azur retenu pour le concours, précise franceinfo.

La cathédrale a été édifiée par le dernier tsar Nicolas II, lequel souhaitait un lieu de culte orthodoxe pour les nombreux Russes qui faisaient des déplacements réguliers en Côte d’Azur dans la seconde moitié du XIXe siècle, à commencer par la famille impériale. Elle a été reconnue officiellement propriété de la Fédération de Russie en 2012 et a fait l’objet de rénovations entre 2014 et 2016.

Construite selon l’architecture typique des églises de Moscou, elle est la plus grande cathédrale orthodoxe d’Europe occidentale et reste l’un des monuments historiques les plus visités de Côte d’Azur. L’intérieur est richement décoré avec des fresques, icônes et boiseries sculptées.

Une émission sur France 3

Après la clôture des votes le dimanche 26 juillet se tiendra une grande émission spéciale «Le Monument préféré des Français» sur France 3 présentée par Stéphane Bern. Sur les 43.000 édifices présentés, seuls 14 ont été retenus, parmi lesquels la Citadelle et le Lion de Belfort en Bourgogne-Franche-Comté, le Fort de Latte en Bretagne, la Sainte-Chapelle en Île-de-France, ou encore le Château du Champ de Bataille en Normandie.

https://fr.sputniknews.com/france/202007221044140384-la-cathedrale-orthodoxe-russe-de-nice-est-candidate-au-concours-du-monument-prefere-des-francais--/


Un squelette de mammouth adulte est découvert en Sibérie – photo

16:56 25.07.2020

Une partie d’un squelette de mammouth adulte a été trouvée dans un lac en Sibérie. Les habitants de la région ont ramené à la surface une partie du crâne, des mâchoires inférieures, plusieurs côtes et un fragment de pied avec des tendons préservés.

Des habitants de la péninsule de Yamal, en Sibérie, ont découvert de nombreux fragments du squelette d’un mammouth, rapporte le 23 juillet le gouvernement du district autonome de Iamalo-Nénétsie sur son site. Les os étaient situés dans le lac Petchevalavato.

Selon la source, les habitants ont ramené à la surface une partie du crâne, des mâchoires inférieures, plusieurs côtes et un fragment de pied avec des tendons préservés. Ces trouvailles ont été laissées dans l'eau pour éviter leur dessèchement.

https://fr.sputniknews.com/russie/202007251044160538-un-squelette-de-mammouth-adulte-est-decouvert-en-siberie---photo/



INFORMATIONS OFFICIELLES

DU MINISTERE DES AFFAIRES ETRANGERES DE LA FEDERATION DE RUSSIE

http://fr.mid.ru/fr/main_fr


Extraits de la conférence de presse de Maria Zakharova, porte-parole du Ministère des Affaires étrangères de la Fédération de Russie, Moscou, 23 juillet 2020

23 juillet 2020 22:23

Sur la situation actuelle du coronavirus

En une semaine, le nombre de contaminés par la Covid-19 sur notre planète a approché de 15 millions de personnes. Les avis d'experts antérieurs concernant l'intensification de la prolifération de la maladie se confirment – la dynamique journalière moyenne d'augmentation du nombre d'infectés s'est stabilisée ces derniers jours à hauteur de plus de 200.000 personnes. Le pathogène mute, notamment avec l'apparition de ses versions plus agressives. Dans certains pays et régions où la morbidité semblait diminuait on constate de nouvelles épidémies et récidives de la maladie.

L'Organisation mondiale de la santé (OMS) continue d'insister sur l'impérativité de rester extrêmement vigilant face aux risques tout à fait réels. Ses représentants officiels, notamment le Directeur général Tedros Adhanom, ont plusieurs mis fois l'accent sur le fait qu'il était trop tôt pour se rassurer, pour omettre les règles de sécurité simples et pour lever hâtivement les restrictions coronavirales. Selon l'OMS, le gage de succès réside uniquement dans l'adaptation objective des efforts nationaux pour la "libéralisation" au fond épidémiologique réel chez soi et autour. En même temps il est primordial d'unir les démarches collectives de la communauté internationale pour combattre efficacement la menace épidémiologique actuelle d'envergure planétaire.


Sur la possibilité d'obtenir un visa gratuitement après la levée des restrictions sur l'entrée en Russie

 A l'heure actuelle, la délivrance de visas dans les établissements consulaires russes a été temporairement suspendue conformément au décret 635-r du gouvernement de la Fédération de Russie du 16 mars 2020.

Après la reprise du travail des établissements diplomatiques à l'étranger pour la délivrance de visas les citoyens étrangers auront la possibilité de les obtenir gratuitement sans cotisations consulaires pour amortir les frais en respectant toutes les conditions ci-dessous:

- le passeport du demandeur doit comporter un visa à entrée unique (double) non utilisé qui ne commence pas avant le 15 mars 2020;

- le demandeur doit fournir des documents qui justifient la délivrance d'un visa avec le même nombre d'entrées ou moindre pour une nouvelle période;

- la durée du visa délivré expire dans un délai de six mois après l'annulation du décret 635-r du gouvernement de la Fédération de Russie du 16 mars 2020. Ces trois conditions doivent être respectées pour bénéficier du service en question.

Avec les documents justifiant la délivrance d'un nouveau visa, le demandeur doit adresser au nom du chef de l'établissement consulaire une demande écrite (forme libre) pour être exempt des frais mentionnés compte tenu des circonstances de force majeure. En l'occurrence, nous partons des décisions des autorités russes de restreindre l'entrée en Fédération de Russie qui ont empêché d'y venir avec un visa obtenu plus tôt.


Sur les résultats de la 44e session du Conseil des droits de l'homme de l'Onu

           Autre thème lié à l'Onu. Si la 75e session anniversaire reste encore à venir, la 44e session de l'Onu sur les droits de l'homme vient de s'achever à Genève. Elle se déroulait du 30 juin au 17 juillet. Les restrictions adoptées dans le système de l'Onu à cause de la pandémie de coronavirus ont impacté le déroulement et la nature du travail de la session. Cette dernière s'est déroulée sans la participation des délégations des capitales. A l'issue de son travail le Conseil a adopté 23 résolutions, ont été approuvés les résultats de l'accomplissement par l'Espagne et Bahreïn de la procédure de l'Examen périodique universel. Quatre experts ont été désignés aux postes vacants de procédures spéciales du CDH.

Force est de constater que la session a également mis en évidence l'incapacité des pays occidentaux, des économies développées face aux défis globaux tels que la Covid-19, de surmonter leurs aspirations conjoncturelles et de faire preuve de solidarité, qui ont choisi au lieu de cela la voie de la confrontation.

Résultat des courses – une extrême politisation et émotivité des débats sur la situation aux Philippines, au Venezuela, en Erythrée, au Belarus, en Birmanie, au Nicaragua et au Burundi. Le Conseil a "tamponné" de nouveau les résolutions sur la situation des droits de l'homme en Syrie et en Erythrée, qui sont détachées depuis longtemps de la situation réelle sur place.

 Je voudrais m'arrêter en particulier sur l'adoption par le CDH à l'initiative de Bruxelles d'une résolution sur la situation des droits de l'homme au Belarus en prévision de l'élection présidentielle du 9 août dans ce pays. Sur fond d'accusations incessantes venant des partenaires occidentaux concernant la prétendue trace russe dans les élections dans leurs pays, comme toujours sans aucune preuve, c'est consternant que leur propre ingérence réelle, et non fictive, dans les affaires intérieures d'un Etat souverain par le biais de telles décisions du Conseil est pris pour acquis. Nous trouvons cette approche inadmissible.

C'est regrettable que de nombreuses démocraties dites développées aient profité des paramètres organisationnels restreints du travail du Conseil, quand un travail à part entière sur les initiatives est impossible, afin de fixer dans l'agenda de la session des concepts aussi controversés, qui n'ont toujours pas été dûment reflétés dans le droit international, comme la responsabilité pour la protection, les manifestations pacifiques, ainsi que l'avancement de sa propre interprétation des objectifs et des principes de la Charte de l'Onu visant à remanier toute l'architecture des relations internationales.

Nous sommes déçus par la réticence persistante de certains collègues du Conseil à mener un dialogue ouvert et équitable, à tenir compte des préoccupations et des intérêts d'autres pays. Nous voudrions appeler une nouvelle fois les partenaires occidentaux à faire revenir par les efforts communs le CDH dans le cadre de la coopération équitable et dans le respect mutuel en matière des droits de l'homme.


INFORMATIONS DU SITE «RUSSIA BEYOND THE HEADLINES FR»

https://fr.rbth.com/

Le visa électronique pour une visite de 16 jours en Russie prend ses formes

21 JUILL 2020

La Douma d’État, chambre basse du parlement russe, a adopté ce mardi 21 juillet en lecture définitive la loi prévoyant l’introduction à partir du 1er janvier 2021 d’un visa électronique universel pour des séjours ne dépassant pas une durée de 16 jours dans le pays. 

Ce visa constituera une catégorie à part et pourra être utilisé pour des voyages touristiques, d’affaires, ou des visites à des proches, mais aussi pour la participation à des événements économiques, sociaux-politiques, scientifiques, culturels, ou sportifs. Délivré pour une période de 60 jours à compter de la date du dépôt de la demande, il autorise une entrée unique sur le territoire russe pour un séjour ne dépassant pas une durée de 16 jours. Le traitement du dossier ne prendra pas plus de 4 jours.

La liste des pays dont les citoyens pourront en bénéficier est définie par le gouvernement de la Fédération de Russie, stipule le document.

Pour le moment, le visa électronique n’est appliqué que pour la visite du District fédéral extrême-oriental, la région de Kaliningrad, mais aussi Saint-Pétersbourg et la région de Leningrad, et ne prévoit pas le déplacement entre les sujets de la Fédération concernés.


Une nouvelle île arctique découverte par des écoliers russes

22 JUILL 2020

Ce n’est pas la première fois que des écoliers russes font ce genre de découvertes : en scrutant lesdonnées livrées par satellite, huit jeunes issus de différentes villes du pays et participant au projet RiskSat ont en effet vu apparaître une île, informe la Société géographique de Russie.

Ce morceau de terre ferme d’une superficie de 5,6 hectares et atteignant 27 mètres de haut avec la couche de glace qui continue de le couvrir s’est formé le 9 juillet, à en juger par les clichés satellitaires, en conséquence de l’effondrement du pont de glace reliant l'île Severny, du nord de l'archipel de Nouvelle-Zemble, au glacier Vilkitski Ioujny.

« Il n’est pas un secret que l’Arctique se réchauffe, les glaciers reculent et la terre ferme surgit. Les élèves ont découvert une vraie île, même si petite, qui devra être tracée sur les cartes navales. Il s'agit sans aucun doute d'une découverte géographique importante », explique Sergueï Tchourkine, responsable de l’état-major de la Flotte du Nord.

Il est prévu que l’île en question soit étudiée par des membres de l’expédition conjointe de la Société géographique de Russie et de la Flotte du Nord prévue d’août à octobre 2020.