28 octobre

Covid-19: la Russie a soumis son vaccin à l'OMS pour pré-qualification

Impliqué dans le développement de ce vaccin, le fonds souverain russe a indiqué dans un communiqué avoir soumis une demande «pour un enregistrement accéléré et une pré-qualification» de Spoutnik V à l'OMS. La Russie «est l'un des premiers pays au monde à demander à l'OMS la pré-qualification de son vaccin contre le nouveau coronavirus», affirment ainsi les autorités. 

«Dans le contexte de la pandémie, l'enregistrement accéléré du vaccin selon la procédure (de l'OMS) rendra le vaccin russe accessible à tous dans un délai plus court par rapport aux procédures conventionnelles», ajoute ce communiqué. «Une présélection réussie permettra au vaccin Spoutnik V d'être inclus dans la liste de médicaments utilisés par (...) les pays pour les achats en gros de médicaments», précise-t-il. 

La Russie avait annoncé, début août, avoir développé et enregistré le «premier» vaccin contre le Covid-19 mis au point par le centre de recherches moscovite Gamaleïa avec le ministère russe de la Défense. En Russie, l'enregistrement par les autorités est l'étape préalable à la phase finale des essais cliniques. Baptisé Spoutnik V, en référence au premier satellite artificiel de l'Histoire conçu par l'Union soviétique, il a été perçu avec scepticisme dans le monde, notamment parce qu'il n'avait pas atteint la phase finale des essais au moment de l'annonce. 

Une grande partie de l'élite politique russe a déclaré néanmoins s'être fait vacciner, Vladimir Poutine citant notamment l'exemple de l'une de ses filles. Et le gouvernement espère le déployer massivement dans le pays au cours des prochains mois. Plus tôt ce mois-ci, le président russe Vladimir Poutine a annoncé que la Russie avait enregistré son deuxième vaccin contre le coronavirus.

La production du deuxième vaccin russe anti-Covid lancée

Enregistré sous le nom d’EpiVacCorona, le deuxième vaccin russe contre le coronavirus entre en production, a annoncé ce mardi 27 octobre l’agence sanitaire russe. Certains volumes de ce remède devraient déjà être produits d'ici la fin de l'année.

La production du vaccin EpiVacCorona contre le coronavirus, élaboré par le Centre national de recherche en virologie et biotechnologie Vektor, a été lancée, a annoncé ce 27 octobre l’agence sanitaire russe Rospotrebnadzor.
Comme l’a précisé la responsable de l’agence sanitaire russe, Anna Popova, certains volumes du vaccin devraient déjà être produits d'ici la fin de l'année.

Sur les traces de Spoutnik V

Il s’agit du deuxième vaccin développé en Russie, après celui du centre Gamaleïa, nommé Spoutnik V, enregistré en août. Le 14 octobre, en pleine résurgence de l’épidémie, Vladimir Poutine a annoncé l'enregistrement d’EpiVacCorona qui sera disponible à la population après le lancement de sa production en série.

Ses études, avec la participation de 5.000 volontaires, prendront six mois et commenceront après la réception de la livraison du vaccin en novembre et décembre 2020. Le Centre de recherche Tchoumakov a d’ailleurs obtenu fin septembre un permis pour les essais cliniques de son vaccin contre le coronavirus, le troisième en Russie, auprès du ministère russe de la Santé.